à son tour, la République de Weimar nest pas parvenue à effacer une judéophobie, sinon un antisémitisme tenace et majoritaire parmi les intellectuels allemands ?de souche?.28 Issus de disciplines diverses — art, histoire politique, littérature, psychanalyse — les participants au colloque de Grenoble dont cette publication constitue les actes ont examiné le problème sous des éclairages divers. Quelques portraits dintellectuels juifs en ressortent?: Gerschom Scholem bien s?r, mais aussi Paul Celan, Arnold Zweig, Walter Benjamin. Deux figures en émergent plus particulièrement?: celle de la fascinante et inclassable poétesse Else Lasker-Schüler dont la judéité reste un objet de polémique, quand bien même elle a passé la fin de sa vie en Palestine?; celle de Victor Klemperer, le romaniste rejudéisé par le nazisme quon ne cesse, ces temps-ci, de redécouvrir et qui pose le problème, souligné par ailleurs dans un autre recueil (Michael Nerlich, ?Une nation méconnue?: limage de la France dans lUniversité allemande? in Nicole Parfait (ed.), Une entente de raison. La chute du Mur de Berlin et les relations franco-allemandes, Paris, Desjonquères,?2000, p.?107-12), de la romanistique à lépoque du nazisme, dont Klemperer fut exclu, et de ses héritiers à lEst — où Klemperer est resté — et à lOuest où, en vertu même de cette option, il a été superbement ignoré voire vilipendé, devenant ainsi un enjeu de la guerre froide. sacs à main vanessa bruno
29 Les Juifs allemands dans la peinture, le cinéma et la musique sont également convoqués pour tenter de mesurer leur part respective de judéité et de germanité. Sont ainsi posées de multiples questions stimulantes pour la réflexion, qui contribuent à enrichir ce dossier controversé.30 Claudie WeillJean-Jacques Deldyck, Le processus dacculturation des Juifs dAlgérie, Paris, CIEMI et LHarmattan, 2000, 196?p.31 Le ?regard éloigné? permet assurément déviter les pièges dune implication trop contraignante, le revers de la médaille pouvant être le maintien à distance de lobjet détude. Si la tentative de Jean-Jacques Deldyck de construire un modèle dacculturation réussie à partir du cas des Juifs ?rapatriés? dAlgérie est séduisante, ses catégories de classement et danalyse ne manquent pas de poser quelques questions. Ainsi, le seul critère explicite de délimitation du corpus est lage au départ de lAlgérie vers la France. La structure sociale de la ?juda?cité? algérienne en est nivelée, comme si le milieu social — et non seulement culturel — dorigine navait quune incidence secondaire sur le processus dacculturation. Ralph Lauren Custom Fit 32 Les groupes?1 et 3 — ?réinterprétation religieuse orthodoxe? voire nationaliste, et ?réinterprétation religieuse séculière? qui posent la question dune différenciation entre nationalisation et confessionnalisation du juda?sme — dune part, et le groupe?2 — ?réinterprétation la?que? — dautre part, se distinguent aussi par lage, si lon en juge daprès les témoignages cités, le groupe?2 étant dans lensemble un peu plus agé.33 Léchantillonnage géographique fait aussi la part belle à lOranais, surreprésenté au détriment de lAlgérois où la stratification sociale était peut-être plus accentuée. Si le ?rapatriement? a pu conforter lémancipation des femmes, les locutrices ne sont pas toujours discernables en tant que telles dans un corpus où les hommes semblent dominer largement. Enfin, les rapports avec les musulmans en Algérie même ne sont que faiblement thématisés, moins que ceux avec les ?Européens?, autochtones ou métropolitains. La question de savoir quels sont les effets induits sur lacculturation en ?métropole? par lexpérience dune société pluriethnique hiérarchisée aurait pu être plus amplement abordée. Ce sont bien plut?t les catégories à larrivée qui apparaissent comme structurantes et, dès lors, la variable principale est la perception de la judéité autour de laquelle sarticulent les stratégies dacculturation. à cet égard, on constate que les différences entre ashkénazes et séfarades sont bien plus nettement per?ues par les premiers que par les seconds, ce qui devrait logiquement déboucher sur des entraves subsidiaires à lacculturation. sac vanessa bruno en cuir pas cher
34 Fondé sur une bonne connaissance des problématiques et des travaux récents et actuels, louvrage de Jean-Jacques Deldyck ouvre des pistes prometteuses dont lexploration devrait se poursuivre.35 Claudie WeillGuerilleros en terre de France. Les Républicains espagnols dans la Résistance fran?aise, préface de Léo Figuères, Paris, Amicale des anciens guerilleros/Le Temps des cerises, 2000.36 Livre dhistoire et livre dhommage, cet ouvrage se présente avant tout comme un devoir de mémoire envers les républicains espagnolsqui ont pris part à la résistance contre loccupant hitlérien. Il est basé sur des informations vérifiées à partir des rapports dopérations remis à létat-major des guerilleros espagnols, mais aussi sur des témoignages dacteurs et de témoins des faits relatés, ainsi que sur des travaux parus sur le sujet dont louvrage de Miguel Angel Sanz, Luchando en tierras de Francia (Madrid, Ediciones de la Torre, 1981), abondamment cité.37 Après un bref rappel des circonstances entourant larrivée des républicains espagnols en France — la victoire de Franco suivie de lexil massif des vaincus —, des conditions de leur ?accueil? en France — linternement dans des camps de concentration hativement batis où ils furent honteusement entassés par les autorités fran?aises dans des conditions sanitaires et répressives inhumaines —, louvrage retrace les étapes successives de leur parcours?: leur intégration dans les compagnies de travailleurs étrangers, leur démobilisation au moment de larmistice, puis les conditions dans lesquelles les républicains espagnols ont intégré les rangs de la résistance en se réorganisant autour du Parti communiste espagnol au sein de lUNE (Union nationale espagnole). Une première partie relate les faits de résistance des réfugiés en les traitant par zones géographiques, en distinguant zone occupée et zone Sud.